AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
votre équipe favorite vous souhaite beaucoup d'amour

Partagez | 
 

 (libre) blame it on bad luck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatarKwan Matthews
MESSAGES : 41 PSEUDO : harz FACECLAIM + @ : kunpimook bhuwakul © pizza planet



♡ ♡ ♡
delicate :
availability:

MessageSujet: (libre) blame it on bad luck   Dim 7 Jan - 20:59




BLAME IT ON BAD LUCK.



Ton quart de travail s’était terminé tôt, aujourd’hui. Trop d’employés sur le plancher, que le patron avait dit. Il avait haussé un sourcil quand t’avais chigné, essayant de lui expliquer que t’avais besoin de l’argent ce mois-ci, et qu’il devait arrêter de couper dans les heures que tu faisais. Comme tout bon patron, un coup de pied dans le cul et quelques arguments plus tard, t’es déjà en train de te rendre chez toi, les mains dans les poches, le nez caché par le col de ton manteau. T’essaies de pas te laisser abattre, mais en même temps, t’aurais vraiment voulu passer plus de temps avec ce joli petit caniche dans la vitrine.
Comme t’es brillant, et qu’il est déjà dix-huit heures, tu te dis qu’une tournée au bar, ça ne te ferait pas de mal. La voilà, l’idée de génie. Se plaindre du manque d’argent dans ton portefeuille, et aller dépenser ce qui te reste en alcool. Tu y penses pas trop. C’est pas grave, pour ce soir. Tu vas là pour décompresser, avoir du plaisir.

[…]

Minuit et demi. T’es sur la piste de danse, tu te sens comme dieu. Tu te déhanche au rythme de la musique, avec une meuf qui semble bien avoir capté que t’en as rien à foutre de son décolleté. Elle se frotte sur toi, mais elle passe son temps à lancer des regards aguichants vers un mec accoudé au bar. Elle veut probablement le rendre jaloux. Typique.
T’essaie de tenir la conversation avec la meuf, mais elle veut rien savoir, et le mec au bar commence à te regarder toi, mais pas d’une façon qui te semble avenante. Tu prends quelques pas de recul, tout en essayant de ne pas perdre l’équilibre. T’as pas envie d’être coincé au milieu de leurs regards de film de cul. T’es pas là pour ça, tu veux juste qu’on te foute la paix et qu’on te laisse boire jusqu’à en mourir. Du coup, c’est ça que tu vas faire; tu vas mourir à l’extérieur. Tu sens que t’étouffe, tout d’un coup. Peut-être trop de shooters de tequila. Dieu seul sait que t’as été malade comme un chien, la dernière fois. Tu n’apprends pas de tes erreurs. Tu t’adosses donc contre le mur de la boîte de nuit, profitant de l’air frais et de la rue déserte. M’enfin, pas si déserte que ça. T’entends un " Hey, tapette. " et tu sais que ça va partir en couille. Tu fermes les yeux, en espérant que l’autre mec te laisse tranquille.
Les pas se rapprochent, et toi, tu regardes à gauche et à droite, mais tout ce que tu vois, c’est lui, proche, beaucoup trop proche de toi, et sa main qui agrippe le collet de ta chemise comme si t’étais qu’un chiffon.
Merde.


love.disaster

_________________


Wanderer
I'm like a puzzle ☽ Imperfection is beauty, madness is genius and it's better to be absolutely ridiculous than absolutely boring.


Dernière édition par Kwan Matthews le Lun 8 Jan - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarThylane Rothschild
MESSAGES : 180 PSEUDO : kewk. FACECLAIM + @ : nicola peltz, ultraviolences.



♡ ♡ ♡
delicate :
availability:

MessageSujet: Re: (libre) blame it on bad luck   Lun 8 Jan - 13:07

Une journée qui s'annonce longue. Comme d'habitude. Pourtant, cette fois, c'est différent, Thylane, elle le sent. Il n'y a pas d'horaires dans le métier de mannequin, ça varie selon les jours et tout ce qui s'y passe. Cette fois, à dix-huit heures, c'est fini. Elle a fini. Enfin. C'est une première presque et Thylane n'est pas habituée à errer dans Washington DC sans destination précise. Elle fait du tourisme la Rothschild, elle observe la ville sous son vrai visage, pas par des photographies retouchées. On dirait un peu une enfant, à regarder partout autour d'elle, comme si elle n'y était jamais allée. Au fond, ce soir, elle s'en fiche éperdument. Ce qui n'est pas le cas les autres jours. Elle se dirige vers le Northwest, emprunte plusieurs rues qu'elle connait par cœur, dans les moindre détails. Elle aperçoit un bar et doucement, elle se rapproche de la porte d'entrée sans oser la franchir. La blonde a besoin d'un remontant ce soir et c'est probablement la meilleure solution. Thylane pousse la porte et entre. De loin, elle ressemblerait peut-être à une petite fille apeurée, elle n'en sait rien, elle imagine. C'est la première fois qu'elle vient ici, pourtant, elle a cette impression de déjà-vu qui ne la quitte pas.  Elle s'assoit, peu convaincue et observe ce qui se passe autour d'elle. Ça doit faire déjà un moment qu'elle est là, pourtant, elle ne s'en lasse pas, de ce bar miteux. L'alcool qu'elle a dans le sang l'a probablement aidé c'est vrai. Un homme est venu lui parler, Thylane elle l'écoute d'une oreille distraite seulement. Elle ne sait pas quoi lui répondre, ça ne l'intéresse même pas tout ça. Un blond attire son regard, elle l'observe un moment. Et curieusement, ça l'amuse de voir cette pauvre fille se coller à lui, voulant probablement de l'attention. Et ça l'amuse encore plus de voir qu'elle n'en aura même pas une miette.  Sa tête commence à tourner, elle trouve une excuse un peu débile pour s'éclipser dehors. L'air frais remplit brusquement ses poumons. Une voix grave la sort de ses pensées, elle voit le blond de tout à l'heure en mauvaise posture. Lâche-le putain, il ne t'a rien fait ! Elle sait pas trop ce qu'elle dit Thylane, ça sort tout seul, elle y prête pas attention, elle veut juste aider le blond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarKwan Matthews
MESSAGES : 41 PSEUDO : harz FACECLAIM + @ : kunpimook bhuwakul © pizza planet



♡ ♡ ♡
delicate :
availability:

MessageSujet: Re: (libre) blame it on bad luck   Lun 8 Jan - 13:35




BLAME IT ON BAD LUCK.



C’est comme si t’as zone out. Le mec, il te postillonne à la gueule comme un chien enragé, comme si t’avais tué sa femme et ses enfants. Pourtant, t’as rien fait, t’as juste dansé avec une meuf qu’il trouvait jolie. Si seulement il savait que t’en avais rien à foutre, de la meuf. T’aimais même pas les meufs, mais ça, tu lui dirais pas. " Lâche-le putain, il ne t'a rien fait ! " qu’une voix inconnue beugle, te faisant tourner la tête, à toi et au mec qui te tiens toujours d’un poing de fer. " Pourquoi tu protèges la tapette, hein, princesse? " qu’il rétorque, haine palpable dans le ton de sa voix. Ça te fait fermer les yeux à nouveaux, sourcils froncés, et l’incompréhension s’installe dans le creux de ton estomac.
T’es pas nécessairement du genre à utiliser la violence pour te sortir de situations. C’est juste que là, t’avais l’impression que toute ta frustration s’était accumulée. Semaine de merde, journée de merde, soirée de merde. Même dans ta condition – complètement dévasté par l’alcool dans tes veines, tu serres les poings, et tu lui fout une droite sur la tempe pendant qu’il est distrait par la demoiselle. Il lâche un grognement répugnant et s’étale sur le sol. Son crâne cogne contre le béton dans un bruit massacrant, et il ne bouge plus. Il ne se passe que quelques secondes, mais t’as l’impression que tu passes une heure et demie à le regarder, couché sur le sol comme un cadavre sans vie. " Euh… " que tu bégaies, levant la tête et posant ton regard vers la demoiselle qui se tient non loin de toi.

Tu ne réfléchis pas. La panique s’est installée dans ton esprit, tu coup tu te diriges vers la demoiselle, tu lui agrippes le poignet, et tu marches. Loin de la boîte de nuit, avant que quelqu’un vous vois à côté du mec dans les pommes et appelle la police pour agression. T’as pas envie de payer l’amende et d’aller en cours. Y’a tellement de répercussions possibles. Y’a tellement de trucs qui se passent dans ta tête que t’as pas réalisé que tu joggais presque.
À court de souffle, tu t’arrêtes en tournant au coin d’une ruelle, et tu lâche le poignet de la demoiselle, finalement. Ton dos se pose sur le mur sale, et tu soupires un bon coup. Ton regard plonge dans celui de l’inconnu, et pour une raison qui t’es inconnue, tu te mets à rigoler. C’est probablement l’alcool, mais tu rigoles tellement que t’es obligé de prendre support sur tes genoux. " Ah, j’suis tellement dans la merde. " que tu lâches après t’être calmé, avec un accent coréen relativement prononcé à cause du stress.


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarThylane Rothschild
MESSAGES : 180 PSEUDO : kewk. FACECLAIM + @ : nicola peltz, ultraviolences.



♡ ♡ ♡
delicate :
availability:

MessageSujet: Re: (libre) blame it on bad luck   Lun 8 Jan - 14:23

Les mots qui se mettent bout à bout pour former des phrases. La tête qui tourne; l'air frais qui la rend malade. Pourtant, elle bouge pas, elle se tient droite, c'est pas tout les jours qu'elle fait des bonnes actions, enfin elle considère ça comme une bonne action. Thylane, elle dit au type de lâcher le blond. Sans trop de succès, faut croire. Pourquoi tu protèges la tapette, hein, princesse? Elle n'a pas le temps de répondre « la princesse ». L'autre lui mets une droite et le type s'écroule sur le sol, comme quoi l'alcool donne des ailes. Elle ne devrait pas être là Thylane, la rue sombre lui paraît étrangement glauque tout d'un coup. C'est comme ci les effets de l'alcool se dissipaient. Pourtant, en si peu de temps, elle sait bien que c'est totalement impossible, elle peut rêver. Le blond s'approche et lui agrippe le poignet, elle la peur au fond des entrailles qui menace de se réveiller. Mais qu'es-ce que tu fais ? Elle est surprise Thylane, aucun doute, elle ne sait pas où il va et ça la perturbe. Peut-être que finalement, elle n'aurait du ne rien faire et le laisser tout seul. Peut-être que c'était une mauvaise idée. Tant pis, les conséquences viendront par la suite. Il l'emmène loin de la boîte de nuit, il marche trop vite, Thylane, elle est presque obligée de courir. Il s'arrête finalement et lâche son poignet. Quelle aventure, finalement, c'est pas sur qu'elle revienne ici de sitôt. Et là, il commence à rire. Elle ne sait pas quoi dire et elle le fixe, blasée. Ah, j’suis tellement dans la merde. Evidemment que t'es dans la merde. T'aurais peut-être du réfléchir ? Elle dit ce qui lui passe par la tête. Au fond, elle aurait fait pareil.


Dernière édition par Thylane Rothschild le Lun 8 Jan - 15:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarKwan Matthews
MESSAGES : 41 PSEUDO : harz FACECLAIM + @ : kunpimook bhuwakul © pizza planet



♡ ♡ ♡
delicate :
availability:

MessageSujet: Re: (libre) blame it on bad luck   Lun 8 Jan - 14:49




BLAME IT ON BAD LUCK.



L’inconnue à beau te demander ce que tu fais, toi-même tu n’en as absolument aucune idée. Déjà, le fait d’avoir foutu un coup de poing à la gueule du mec était une action totalement incontrôlée, alors d’avoir fui, c’en était une autre. Une main sur la hanche, et l’autre démêlant ta crinière blonde, échevelée par la course et la danse d’un plus tôt lorsque tu t’amusais encore au bar. " Évidemment que t'es dans la merde. T'aurais peut-être dû réfléchir ? " qu’elle rétorque, un regard blasé accroché au visage. Elle à pas l’air impressionnée, la demoiselle, elle a la tête d’une fille qui en a trop vu, mais qui en a pas vu assez. Tu décides de pas le prendre personnel. Tu laisses sa remarque te glisser sur le dos et tu secoues la tête, pour reprendre tes idées. T’as dégrisé un peu, faut dire, l’adrénaline avait pris le dessus. " Réfléchir? Réfléchir à quoi? Son poing sur mon magnifique visage? " T’exagère un peu. Tu te trouves pas si charmant que ça, à vrai dire. Clairement pas selon les standards de beauté américains. Tu parles de drôles de standards. " J’ai paniqué. J’suis désolé de t’avoir traîné là-dedans. " que tu lui dis en t’inclinant un peu, signe de respect traditionnellement coréen.
Tu réalises avec tout ça que tu ne sais toujours pas qui se tient en face de toi. Faut dire qu’elle est très jolie, la demoiselle, du coup, tu la regardes un peu. Elle à le type de visage parfait pour faire du mannequinat, tu sais pas trop pourquoi. " Je m’appelle Kwan, sinon. Et toi? " Tu décides de commencer les politesses vu qu’elle est dans cette situation à cause de toi et ta malchance.



love.disaster

_________________


Wanderer
I'm like a puzzle ☽ Imperfection is beauty, madness is genius and it's better to be absolutely ridiculous than absolutely boring.


Dernière édition par Kwan Matthews le Lun 8 Jan - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarThylane Rothschild
MESSAGES : 180 PSEUDO : kewk. FACECLAIM + @ : nicola peltz, ultraviolences.



♡ ♡ ♡
delicate :
availability:

MessageSujet: Re: (libre) blame it on bad luck   Lun 8 Jan - 15:35

Drôle de jour pour une drôle d'aventure. Tout s'est passé très vite, trop vite même peut-être. Thylane, elle ne réalise pas vraiment. D'abord le type qui s'écroule, et après, le blond qui lui agrippe le poignet. Et après on s'étonne qu'elle ne soit pas la plus gentille personne au monde, y'a de quoi ne pas l'être. L'inconnu semble paniqué, alors elle ne lui en veut pas vraiment. Ce n'est rien, d'ici trois mois, Thylane, elle aura tout oublier. Mémoire sélective qui ne garde que les souvenirs importants. Cette soirée est importante mais son esprit ne pensera probablement pas la même chose. Elle soupire et ferme à demi les yeux un court instant, sentant sa vision se brouiller. Elle n'aurait pas du boire la Rothschild. Elle ne tient pas l'alcool, elle le sait. Curieusement, rien n'est arrivé ce soir, si ce n'est ce fâcheux accident. Ça lui fera une anecdote à raconter, c'est déjà ça. A sa précédente question, il ne répond pas. Elle n'insiste pas, elle se contente de le fixer. Réfléchir? Réfléchir à quoi? Son poing sur mon magnifique visage? Elle esquisse un sourire amusé avant de s'adosser au mur elle aussi. T'es pas un peu trop sur de toi là ? Thylane commence à rire un peu. Rire qui se perd parmi les bruits alentours. Elle espère juste que personne ne retrouvera leur trace, ce serait mieux, elle veut pas finir couverte d'hématomes et de bleus. Ça ferait tâche chez les Rothschild. J’ai paniqué. J’suis désolé de t’avoir traîné là-dedans. C'est pas grave, on fait tous des erreurs. J'aurai probablement fais la même chose donc... Elle observe les lampadaires, le regard dans le vide pendant un instant avant de revenir progressivement à la réalité. Je m’appelle Kwan, sinon. Et toi? Ça la fait sourire d'enfin pouvoir mettre un nom sur le visage de l'inconnu. Kwan, c'est pas vraiment américain. Je m'appelle Thylane. Ton prénom, il est cool. Tu viens de Corée ? Elle dit ça au hasard, premier pays qui lui passe par la tête. Elle balance son prénom sans grand intérêt, porter le second prénom de sa mère, y'a pas de quoi être fier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (libre) blame it on bad luck   

Revenir en haut Aller en bas
 
(libre) blame it on bad luck
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: washington, dc :: the northwest-
Sauter vers: