AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
votre équipe favorite vous souhaite beaucoup d'amour

Partagez | 
 

 (bokah) you can try all you want

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatarBo Lewis
MESSAGES : 24 PSEUDO : midnight FACECLAIM + @ : styles, av : miss turner, sign : beylin

you and me both : there's no happy endings, not here and not now, this tale is all sorrows and woes. you might dream that peace and justice win the day, but that's not how the story goes.



MessageSujet: (bokah) you can try all you want   Jeu 11 Jan - 17:48

 
 
YOU CAN TRY ALL YOU WANT


tu vas finir par t’arracher les cheveux. littéralement. tes yeux rivés sur ton écran d’ordi. tu penses à beaucoup de choses sauf à ton sujet. tu sais pas depuis combien t’es là. t’erres comme une âme désespérée à la BU. t’attends le miracle. la bonté divine qui te donnera l’illumination. rien. absolument. à croire que même le gars qui vous surveille de là-haut n’est pas inspirée par ton sujet de dissertation. le théâtre de l’absurde. bien sûr. quelle bonne idée, du con. bordel t’en sais rien. t’as juste envie de faire le petit con et de lui rendre feuille blanche en mode « c’est ça l’absurde. » apparemment parfois ça marche. ou alors c’est juste une rumeur urbaine pour rassurer les fainéants comme toi. tu souffles. encore. ta voisine te regarde d’un mauvais oeil. c’est le genre à aller te balancer à la vieille qui vous surveille. t’as plutôt intérêt à rester calme, bo sinon tu te feras virer parce-que t’as respiré trop fort. en tout cas aucun risque que ce soit parce-que ton cerveau a trop fumé. non, là dessus pas de soucis à se faire. t’es au point mort. t’es même probablement en marche arrière… tes yeux qui voient flou. t’es probablement en train de devenir aveugle à force de fixer ce putain d’écran et cette putain de feuille blanche. fais chier. l’ancien toi irait payer l’intello de la classe pour qu’il te fasse ta dissertation. il l’aurait fait le jour où le devoir a été donné. mais le nouveau toi est là tel un glandu sur sa chaise à perdre son temps. le nouveau toi a un minimum de morale mais il aura un zéro pointé. félicitations bo, t’es presque devenu quelqu’un de bien. puis le karma qui débarque. une chevelure brune au loin. une démarche assurée. un cul bombé. meekah. tu te mords l’intérieur de la joue. t’as pas réussi à lui parler. pas depuis un moment. elle a toujours réussi à s’en sortir sans t’adresser la parole mais t’en as marre. t’as changé. tu veux t’excuser. tu veux lui prouver que t’es devenu un mec bien. enfin mieux qu’avant. ouai c’est déjà un bon début parce-que tu partais de loin. sur l’échelle du petit con arrogant et piteux t’étais au top. alors tu ranges vite tes affaires dans ton sac. ta voisine qui te fusille du regard, tu lui fais un doigt en souriant avant de rejoindre mécha. elle ne te voit pas, elle est de dos à toi alors t’en profites. tu attrapes son bras pour l’emmener plus loin dans un rayon de bouquins. tu sais pas dans quelle section. tu t’en fous. tu veux juste lui parler. « meekah. laisse moi parler. pars pas. pas cette fois. » tu dis rapidement. les mots s’emmêlent mais tu le sens qu’elle va repartir. elle le fait toujours. alors tu tentes le tout pour le tout. « j’suis désolé. pour tout. »

_________________
les rumeurs disent que
TU FAIS SEMBLANT
LE REVE D'UN AMOUR SANS FIN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMeekah Rønning
MESSAGES : 252 PSEUDO : fly.away ou dreamonp. FACECLAIM + @ : dua lipa la sublaïme + @olivia la parfaite, la merveilleuse, keur keur keur.



♡ ♡ ♡
delicate :
availability:

MessageSujet: Re: (bokah) you can try all you want   Jeu 11 Jan - 20:34


bokah

❝ you can try all you want. ❞

meekah sortait tout juste d'un cours de japonais et elle était motivée à bloc ... pour rentrer chez elle, se coucher et ne plus jamais se réveiller. ouaip, elle avait bien envie de se la jouer belle au bois dormant, attendant très simplement que son prince charmant vienne la réveiller de son profond sommeil à l'aide d'un baiser. et bien quoi ? elle avait bien le droit de rêver après une matinée exténuante de cours ! malheureusement, bien que son cerveau réclamait un peu plus d'heures de sommeil, cela n'arriverait pas avant le soir puisque meekah faisait actuellement la queue à la cafétéria du campus. elle y acheta un café bien serré, qu'elle bourra de sucre ainsi que deux cookies. le premier pour son estomac, le second pour que le premier ne se sente pas tout seule (a). après cette petite dépense gastronomique, meekah se rendit à la bibliothèque, pas loin, prenant un peu son temps comme si elle sentait que se rendre à la bu maintenant allait créer des histoires. néanmoins, elle finit par arriver et se précipita, d'un pas assuré et déterminé, dans une allée où se trouvaient les livres japonais. autant qu'elle finisse son devoir rapidement et qu'elle rentre chez elle, se poser au calme. la jolie brune feuilleta un premier livre, plutôt intéressant d'ailleurs mais qui ne comportait pas tout ce qu'elle cherchait. elle s'apprêtait à passer au second lorsqu'elle se fit tirer en ailleurs. elle n'eut d'autres choix que de serrer le livre contre sa poitrine afin qu'il ne s'écrase pas au sol dans un bruit assourdissant qui réveillerait la vie bibliothécaire cinglée de monstres academy. meekah aurait voulu crier, hurler qu'on la lâche, demander ce qui se passe mais tout s'était passé tellement vite qu'elle n'en avait pas eu le temps. elle se retrouva donc là, dans une allée ne correspondant absolument pas au rayon japonais qu'elle consultait avant. et elle n'était pas seule (bah ouais, elle s'était pas tirée en arrière toute seule, par le bras et il n'y avait pas non plus de fantôme). bo. bo était là, face à elle. elle était partagée entre la haine, le je m'en foutisme et la colère. ce mec, ce petit con, il lui avait brisé le cœur au lycée et il osait se pointer comme ça ? il pouvait pas la laisser vivre en paix ? c'était trop demandé visiblement puisqu'il désirait s'exprimer. agacée, elle tapa du pied sur le sol et croisa ses bras sur sa poitrine. « tu as exactement 60 secondes avant que je ne me casse et que j'aille faire des choses bien plus intéressantes. et crois-moi, ce sera pas difficile à trouver. » il avait intérêt à être clair, précis, concis et à ne pas se perdre en discussion inutile. cette minute qu'elle lui accordait, il avait intérêt à en profiter, parce qu'après ça, elle prendrait à gauche et elle se casserait. comme d'habitude. pour pas changer. « 60. 59. 58. », dit-elle en commençant à faire le décompte à l'aide de ses doigts. elle voulait qu'il comprenne bien qu'elle ne plaisantait pas. et bo fit quelque chose qui la surprit beaucoup. oh non, il ne l'embrassa pas, et encore heureux d'ailleurs parce qu'il aura goûté à la main droite de meekah qui aurait déposé un baiser un peu violent sur la joue de bo. mais cela n'arriverait pas. bo s'excusait en réalité. en l'entendant, meekah ne put s'empêcher de pouffer. c'était quoi encore cette histoire ? qu'est-ce qu'il lui passait par la tête ? il allait bien ? « okay. où est la caméra cachée ? combien on t'a payé pour me dire ça ? tes potes de la fraternité vont débarquer dès que je t'aurais pardonné pour te dire que t'es accepté et tu rejoueras avec moi ? » elle comptait bien connaître le fin mot de cette histoire qui n'avait ni queue ni tête.

(made by voodoo doll)

_________________
  relationshit    
one, don't pick up the phone, you know he's only calling 'cause he's drunk and alone. two, don't let him in, you'll have to kick him out again. three, don't be his friend, you know you're gonna wake up in his bed in the morning. and if you're under him, you ain't gettin' over him. •• ALASKA (dua lipa _ new rules)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(bokah) you can try all you want
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: washington, dc :: the northwest-
Sauter vers: